Risque de transmission

Charge virale indétectable

Il existe plusieurs moyens d’éviter la transmission du VIH; l’un d’entre eux est d’avoir une charge virale indétectable.

Selon l’Institut national de santé publique du Québec, l’efficacité de cette mesure de prévention est optimale lorsque la personne vivant avec le VIH a :

  1. Charge virale indétectable maintenue grâce à des antirétroviraux pendant au moins 6 mois et sur deux tests consécutifs
  2. Une excellente prise de son traitement antirétroviral (adhérence de 95% et plus)
  3. Relation stable et exclusive avec un/une partenaire
  4. Aucune autre ITSS chez les deux partenaires
  5. Suivi médical régulier à tous les 3 à 4 mois pour les deux partenaires
  6. Un suivi en santé sexuelle régulier et approprié(Lien)

Avec une charge virale indétectable dans les liquides corporels (sperme, sécrétions vaginales, sécrétions anales), les risques de transmission du VIH lors de relations non protégées sont nuls.

Finalement, avoir une charge virale indétectable a plusieurs avantages pour:

  • Maintenir sa bonne santé
  • Améliorer tes relations affectives et sexuelles avec ton/ta partenaire
  • Avoir un certain contrôle sur la maladie: diminuer les risques de complications cardio-vasculaires, les difficultés rénales ou hépatiques, etc…(lien)

Prévention combinée

Voici une liste d’autres méthodes pour diminuer le risque que ton/ta partenaire ne contracte le VIH. Il est important de savoir que tu peux combiner celles-ci pour qu’elles correspondent à tes désirs:

  • L’utilisation de lubrifiant et ne pas être la personne qui pénètre
  • La PrEP (prophylaxie pré-exposition) et la PPE (prophylaxie post-exposition à utiliser suite à une relation sexuelle à risque)
  • Le dépistage régulier
  • Le condom / le fémidon (condom féminin)
  • Positionnement stratégique
  • La circoncision
  • La sécurité négociée: cette stratégie s’adresse aux couples qui délaissent le condom et qui décident de certaines règles pour les relations sexuelles dans le couple et hors couple s’il y a lieu.

Pour en savoir plus, connais-tu la campagne Sexe au Menu ?

Une pensée sur “Risque de transmission”

  1. Enfin un site crédible pour y référer des gens qui se posent des questions sur le statut sérologique et ses effets négatifs dans la perception de l’autre.
    Je vis avec le VIH depuis l’an 2000 et j’ai maintenant 65 ans. J’ai dû faire face à plusieurs situations gênantes et désagréables dû à mon statut. Le grand soulagement est venu, pour moi, suite à l’étude précisant qu’un séropositif affichant une charge virale indétectable pendant plus de 6 mois ne pouvait transmettre le virus. À partir de ce moment, j’ai cessé de me sentir « coupable » de mon état. Jusqu’à ce moment, je n’avais de relations sexuelles qu’avec des personnes possédant le même statut que moi. Depuis, je n’ai plus honte et j’ai mis fin au fait de me cacher pour prendre mes médicaments lorsque je dois faire un voyage avec des amis ou lors d’un souper ou d’un weekend avec eux. Je me cachais afin de ne pas avoir à répondre à plein de questions. Cette nouvelle donne m’a procuré un sentiment de légitimité à vivre au même titre que toute personne affligée d’une maladie chronique. Avant cette nouvelle que je qualifie « d’extraordinaire » je ressentais toujours cette honte sournoise ….. plus maintenant. Par contre, souvent lorsque j’informe mes proches de cette nouvelle, ils doutent de la véracité de celle-ci. Votre site m’aidera certainement à faire en sorte que la perception de l’autre change un tant soit peu envers les personnes vivant avec le VIH. Il n’est pas ici question de relâcher ma lutte contre le VIH qui est quotidienne (prise de médicaments rétroviraux), ma responsabilité est celle de maintenir ma charge virale indétectable.

    0

    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *