Informations

Que je sois comme Sam ou Alex, me mettre à jour sur les réalités du VIH, c’est lutter à ma façon contre la stigmatisation ou le rejet, et supporter les personnes qui vivent avec.

Portrait de l'épidémie du VIH au Québec

Cliquez sur les infographies pour les agrandir.

Le VIH et le SIDA

Le VIH est le virus de l’immunodéficience humaine et peut mener au sida qui est le syndrome de l’immunodéficience acquise.

Une personne est séropositive lorsqu’il y a détection, par un test de dépistage, de la présence d’anticorps dans son sang (Ici, des anti-VIH).

Le sida est la dernière phase de l’infection au VIH,  caractérisé par l’apparition plus importante d’infections et de certains types de cancer. Un traitement efficace prévient le sida.

Ainsi une personne peut être atteinte du VIH sans avoir le sida. Cette personne est alors dite séropositive au VIH.

Pour connaître plus en détail les stades de l’évolution de l’infection au VIH et les symptômes qui y sont associés, le dépistage, les traitements et la prévention, consulte le Portail VIH/sida du Québec.

Les traitements du VIH
  • Info-traitement est le programme québécois d'info sur les traitements
  • Le site de CATIE est une source d'information sur les traitements du VIH
  • Le CTAC est le conseil canadien d'accès aux traitements du VIH/VHC
La charge virale indétectable

Demo Content

La transmission du VIH

Pour que le VIH se transmette, il faut que les liquides corporels de la personne hôte entrent en contact avec le sang d’une personne non porteuse du virus.

Les seuls liquides corporels pouvant contenir une quantité suffisante de VIH pour permettre une transmission sont :

  • Le sang
  • Le sperme et le liquide pré-éjaculatoire
  • Les sécrétions du rectum et du vagin
  • Le lait maternel

Ces liquides corporels infectés peuvent entrer en contact avec le sang d’une personne séronégative de plusieurs façons, soit par :

  • Une lésion de la peau
  • Les muqueuses du vagin et du rectum
  • Le repli de la peau qui couvre le gland du pénis, aussi nommé le prépuce
  • L’orifice externe par lequel l’urine passe, aussi nommé le méat urinaire
  • L’utilisation de seringues ou de matériel coupant infecté

Le VIH peut aussi se transmettre de la mère à son enfant lors de la grossesse, l’accouchement et l’allaitement.

Un traitement antirétroviral adéquat, avec un suivi médical régulier, peut prévenir toutes les situations à risque de transmission.

Ainsi le VIH ne se transmet pas par :

  • Un contact avec une peau intacte et saine, les larmes ou la sueur
  • Des gestes tels que les poignées de mains, l’échange de salive lors de baisers et les étreintes
  • Le partage de nourriture
  • Le contact avec un siège de toilette ou du linge et serviettes infectées
  • Les piqûres d’insectes,

En fait, par aucun des gestes de la vie quotidienne, aucun objet, etc. Ces croyances relèvent d'une autre époque et alimentent la stigmatisation liée au VIH.

PrEP et PPE

Pour en apprendre plus sur la PrEP et trouver des ressources québécoises

Consulter l'information de RÉZOsanté sur la PrEP

Que faire après une prise de risque ? Plus d'info sur la PPE

La position de la COCQ-SIDA sur le traitement comme prévention

Ressources du Québec

Pour des ressources en VIH et ITSS :

Pour plus de ressources, contactez-nous :

  • Par courriel : info@pvsq.org
  • Par téléphone sans-frais : 1 877-767-8245
  • Par texto (anonyme et sans-frais) : 514 400-9301
  • Par clavardage

4 réponses sur “Informations”

  1. bonjour!
    Je suis tombée sur votre site grâce à un article de La Presse. Je trouve que c’est une initiative formidable et ô combien pertinente. Par contre, je n’ai pas aimé la navigation de la page d’accueil. L’icône Menu est petit, et il m’a fallu un petit délai pour comprendre le truc « je suis Alex / je suis Sam ». Mes commentaires peuvent sembler futiles, mais je pense qu’un site qui est mal fait nuit au message.

    Quoi qu’il en soit, je vais partager votre site et espérer très fort que beaucoup de gens en prennent connaissance!

    Merci et bravo

    1. Bonjour! Simplement pour vous dire que je partage en tous points cet avis, ainsi que le petit point négatif sur la configuration du site… Belle initiative, bravo!

      1. Bonjour et merci pour ces commentaires constructifs.
        Nous en prenons bonne note et allons mettre à jour …

        D’ailleurs, si vous aviez des idées, d’emblée, cela nous aiderait sans doute aussi !
        Au plaisir
        Pierre-Henri

    2. Bonjour et merci pour ces commentaires constructifs.
      En effet, ce n’était pas un exercice facile, nous cherchions à éviter de dire « Je suis sérophobe » et « Je vis de la sérophobie ».
      Mais sans-doute passons-nous à côté, aussi peut-être que nous pourrions être un peu plus explicite sans tomber dans le jugement !!

      D’ailleurs, si vous aviez des idées, d’emblée, cela nous aiderait sans doute aussi !
      Au plaisir
      Pierre-Henri

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *